Symptômes d’une cystite chez un chat : que peut faire le vétérinaire ?

Une cystite est une inflammation de la vessie. Mais il est impossible de faire le diagnostic sans un examen vétérinaire approfondi. Les symptômes de cystite chez le chat ressemblent en effet beaucoup à ceux causés par d’autres affections de l’appareil urinaire.
L’irritation des voies urinaires provoque des symptômes caractéristiques chez l’animal : ils doivent vous alerter et vous engager à consulter rapidement votre vétérinaire.

Symptômes d’une cystite chez un chat : que peut faire le vétérinaire ?

Quels sont les symptômes d’une cystite chez un chat ?

Difficultés à uriner, mictions douloureuses, sang dans l’urine, chat qui urine en dehors de la litière (…), tous ces signes évoquent une inflammation de la vessie (ou cystite). Chez environ 60 % des chats qui présentent ces symptômes, il s’agit en effet d’une cystite, mais dont la cause reste le plus souvent mal connue. On appelle cette affection la « cystite idiopathique » et il s’agit d’une affection multifactorielle.

Dans de nombreux autres cas, ce n’est pas la vessie mais l’uretère ou les reins qui sont touchés, même si les symptômes exprimés ressemblent à ceux d’une cystite. Votre vétérinaire explorera les différentes causes possibles. Dans tous les cas, les symptômes d’une cystite chez le chat ne sont pas à prendre à la légère.

Que peut faire le vétérinaire quand il suspecte une cystite chez un chat ?

Si vous suspectez une cystite chez un chat, la priorité reste de vérifier si l’urine peut s’écouler normalement.

  • - En introduisant une sonde dans l’urètre, le vétérinaire peut lever l’obstacle qui « bouche » éventuellement l’urètre. Il s’agit alors d’une urgence vétérinaire. Les reins du chat risquent d’être lésés irrémédiablement si le traitement tarde trop.
  • - Des analyses d’urine d’un chat peuvent mettre en évidence la présence de globules rouges (en quantité insuffisante pour que le sang colore l’urine) ou une concentration importante de cristaux minéraux dans l’urine.
  • - Des radiographies et éventuellement une échographie faciliteront l’examen de l’appareil urinaire du chat

Quels sont les différents traitements de la cystite chez le chat ?

Lorsque des calculs urinaires sont présents, ils peuvent être extraits chirurgicalement. Dans certains cas, un régime acidifiant donné pendant quelques semaines peut permettre d’espérer la dissolution des calculs. L’acidification lutte également contre les bactéries mais un traitement antibiotique est parfois nécessaire en cas d’infection. D’où l’importance d’agir dès les premiers symptômes de cystite chez le chat.

Une cystite engendre une douleur et un spasme du sphincter urinaire. Il se contracte, empêchant l’élimination de l’urine. Différents médicaments anti-inflammatoires peuvent être prescrits par le vétérinaire.

Le fonctionnement urinaire est intimement lié à des facteurs nerveux. Il faut donc passer en revue tous les facteurs de stress dans l’environnement du chat. Tout ce qui peut améliorer son bien-être et éviter les premiers symptômes d’une cystite chez le chat doit être essayé : multiplier les cachettes, aménager des places en hauteur, proposer des jouets, etc. Lorsque plusieurs chats cohabitent, il faut tenter d’éviter les conflits et s’assurer que l’accès à l’alimentation ou à la litière ne pose pas problème…