Comment prévenir l’apparition de calculs rénaux chez le chat ?

Votre chat a récemment montré des symptômes de troubles urinaires et votre vétérinaire a mis en évidence des calculs urinaires. Le chat a été soigné mais il s’agit maintenant d’empêcher les récidives. L’alimentation et l’abreuvement sont à la base de la prévention des calculs rénaux chez le chat.

Comment prévenir l’apparition de calculs rénaux chez le chat ?

Formation de calculs rénaux chez le chat : quels sont les signes annonciateurs?

Chez les chats, les symptômes de troubles urinaires se ressemblent toujours, quelle que soit la cause : difficulté à uriner, émission d’urine à répétition, par petites quantités, incontinence urinaire, sang dans l’urine… Mieux vaut surveiller le chat avant que les symptômes des calculs rénaux n’apparaissent. Grâce à des analyses d’urine régulières, votre vétérinaire pourra vérifier que sa composition ne prédispose pas le chat à la formation de calculs urinaires.

Comment réagir si mon chat souffre manifestement de troubles urinaires ?

Emmenez-le très rapidement chez le vétérinaire pour qu’il soulage sa douleur et lève éventuellement l’obstruction des voies urinaires si elle existe. Plus vous attendrez, plus les conséquences d’une formation de calculs rénaux chez le chat risquent d’être graves.

Mon chat a déjà présenté des calculs rénaux : que faire ?

Lorsque le vétérinaire met en évidence des calculs rénaux chez un chat, il les envoie en général à un laboratoire spécialisé pour les faire analyser. De la composition des calculs dépendront en effet le traitement et le régime alimentaire à prescrire.

Suivant l’âge de votre chat et le type de calculs en cause, votre chat pourra avoir besoin de manger un aliment plus ou moins acidifiant. En général, les aliments acidifiants conviennent surtout aux chats jeunes, prédisposés aux calculs de struvite. Chez les chats âgés, plus enclins à former des calculs d’oxalate de calcium ou à souffrir d’insuffisance rénale, l’acidification est plutôt à éviter. Votre vétérinaire vous conseillera à ce sujet.

Chat prédisposé aux calculs rénaux : quelles précautions ?

Si votre chat est prédisposé aux calculs rénaux, la meilleure prévention consiste à l’encourager à boire. Plus le chat boit, moins le risque de calcul est important car la production d’urine augmente et cela présente deux avantages :

comme l’urine est plus diluée, la concentration urinaire en minéraux précurseurs des calculs (magnésium, phosphate, calcium...) est plus faible ;

le chat a aussi tendance à uriner plus souvent : l’urine séjourne moins longtemps dans la vessie et les calculs ont moins de temps pour se former.

Méfiez-vous des idées reçues : le danger ne vient pas des croquettes en tant que telles. Il faut juste s’assurer que l’aliment est bien formulé pour prévenir l’apparition de calculs et favoriser l’abreuvement spontané. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Il est également très important d’empêcher votre chat de prendre du poids. L’obésité est un facteur de risque majeur pour la formation des calculs rénaux chez le chat.